1er annuaire de la fabrication française
Le site des achats Made in France
Catégories

04102019

AROD FETE SES 10 ANS !!!

10 ans d'existence, c'est déjà une belle et grande Aventure pour les vêtements…

Lire la suite
04042019

Les métiers d'art à l'honneur à la Galerie des Gobelins.

Tissu lumineux d'une soierie de Lyon en robes haute couture ou pour soigner des…

Lire la suite
28092018

La mode éthique c'est chic !

Chaque année, fin septembre, les plus grands stylistes et les marques de luxe se…

Lire la suite
27092018

Fausses bonnes affaires des magasins d'usine

Notre fidèle correspondant Marc Nécand, a été interrogé…

Lire la suite
11012018

Les directeurs des achats plébiscitent le Made in France !

L'approvisionnement auprès de fournisseurs proposant une production française…

Lire la suite
06122017

L'offensive des fabricants de jouets made in France !

Alors que le marché des jouets reste largement dominé par les productions…

Lire la suite
14012017

La France rayonne t-elle à l'étranger ?

Selon une étude de l’institut CSA, la France rayonne à…

Lire la suite
20102016

France Terre Textile: un nouveau label regroupant 60...

Publié  par Marc Necand Le 13 octobre, le label France Terre Textile a…

Lire la suite
Vous êtes ici : Accueil » Nos actualités » Quel avenir pour le made in France sans un ministre engagé ?

Nos actualités

28082014

Quel avenir pour le made in France sans un ministre engagé ?

Quel avenir pour le made in France

sans un ministre engagé ?

Nous n’avons plus de ministre du redressement productif.

Oh… ce n’est pas que Mr Montebourg ait pris de nombreuses mesures pour encourager la consommation de produits fabriqués en France. Ni qu’il ait porté beaucoup d'intérêt à Madine France, puisqu’il n’a répondu à aucun des courriers que je lui ai adressés, lui proposant d’associer Madine France aux services de l’État. La marque France, qui a certainement couté son pesant de cacahuètes, ne donne aujourd’hui plus signe de vie. (Lors d’une conférence à Bercy, j’ai demandé en fin de séance au directeur de programme sur quels critères seraient définies les entreprises de la marque France ? Petits rires gênés… et, sauvés par le gong, la réponse ne m'a jamais été donnée !) Mais, au moins, avec Mr Montebourg, on parlait du made in France et toute la fabrication française bénéficiait de cette communication indirecte.

Qui maintenant va se soucier de soutenir la production française ? 

-         M. Macron, ancien de la finance, aura-t-il à cœur de défendre la production nationale, au détriment de certains grands groupes qui font fortune grâce aux produits d’importation ?

-         Les médias, dont le travail est de suivre les faits et gestes de nos responsables politiques ? Personne ne traitera plus cette question, si elle est abandonnée par les responsables politiques.

-         Et s’ils en parlent, le feront-ils comme avant Mr. Montebourg, de manière négative, ou bien la prise de conscience générale, imprimée par le ministre, va-t-elle permettre de garder cette question cruciale sur le devant de la scène ?

 -         Le label de M. Jego qui ne peut répondre à l’urgence, puisqu’il restreint l’offre made in France au lieu de l’élargir, en excluant les entreprises qui fabriquent à moins de 45 %, les PMI et artisans qui ne pourront pas se l’offrir et enfin, les millions de produits qui devront attendre des dizaines d’années avant d’être labellisés ? Ce n’est pas avec une solution marginale que l’on règlera les problèmes de délocalisations, d’emploi et d’économie, même si c’est mieux que rien.

Alors il va falloir se réveiller, remonter nos manches pour se serrer les coudes.

M. Montebourg a l’excuse d’avoir été empêché par les directives européennes qui n’approuvent pas la mention de la traçabilité sur tous les produits (pourtant l’Europe ne peut être forte que constituée d’Etats membres forts. Or, un état fort est un état qui produit. Chercher l'erreur…) Cette traçabilité est pourtant pour nous la solution la plus efficace pour encourager l’achat made in France. Elle répond à l’attente des consommateurs qui n’ont pas tous les mêmes motivations d'achat.

Il y a deux sortes de gens :

Ceux qui attendent et ceux qui agissent.

Sauf que ceux qui attendent sont beaucoup plus nombreux que ceux qui agissent.

Pourquoi toujours attendre que l’Etat nous impose, nous contraigne, nous oblige ? N’est-on pas assez responsable pour mettre en place nous-mêmes des mesures destinées à protéger nos intérêts ?

Certains l’ont bien compris, comme Alexandre Jardin, Guillaume Villemot et Aurélien Sapé, avec leur mouvement  BleuBlancZèbre et leur action « Aux actes Citoyens ». Ils  font confiance aux initiatives privées, à l’ingéniosité, à l’énergie citoyenne. Espérons que les chefs d’entreprises, les maires, les présidents de région, les décideurs économiques, entendront le message et participeront activement à ce mouvement.

Alors aujourd’hui, qui soutient encore le Made in France ?

Madine France, premier site à rassembler les fabricants français. Outil indispensable qui rend le made in France accessible à tous les particuliers et les professionnels.

Les fabricants français devront choisir avant que le made in france ne tombe dans les oubliettes : se rassembler à moindre coût pour communiquer ensemble, être visibles et informer au plus juste, ou faire cavalier seul en dépensant des fortunes pour se faire connaitre.

Bien sûr, Madine France ne règlera pas tous les problèmes de la fabrication française mais au moins elle aura essayé !

< Retour

 

Annuaire du Made in France - Engagements en faveur du Made in France - Critères Made in France - Consommateurs Made in France

Rassembler les fabricants français sur un annuaire dédié aux entreprises qui fabriquent en France est un pari audacieux. Madine France, premier annuaire dédié à la fabrication française a choisi de ne pas se focaliser sur le « 100% Made in France » mais de vous informer au plus juste selon des critères bien définis, afin que vous puissiez consommer en toute connaissance de cause, en acheteur lucide et responsable. Nous croyons qu'il est possible de maintenir et de développer notre tissu industriel en unissant nos forces autour d'une action solidaire et citoyenne. Plus de 3000 consommateurs en quête de produits Made in France visitent notre site chaque jour.