1er annuaire de la fabrication française
Le site des achats Made in France
Catégories

02032020

Saurons nous retenir la leçon ?

Il aura fallu un virus pour que l'on prenne conscience que nous sommes totalement…

Lire la suite
17122019

Des jeux éducatifs, ludiques et éco-responsables...

Basée à Montpellier (Hérault), l'entreprise française Bioviva…

Lire la suite
04102019

AROD FETE SES 10 ANS !!!

10 ans d'existence, c'est déjà une belle et grande Aventure pour…

Lire la suite
28092018

La mode éthique c'est chic !

Chaque année, fin septembre, les plus grands stylistes et les marques de luxe se…

Lire la suite
27092018

Fausses bonnes affaires des magasins d'usine

Notre fidèle correspondant Marc Nécand, a été interrogé…

Lire la suite
11012018

Les directeurs des achats plébiscitent le Made in France !

L'approvisionnement auprès de fournisseurs proposant une production française…

Lire la suite
14012017

La France rayonne t-elle à l'étranger ?

Selon une étude de l’institut CSA, la France rayonne à…

Lire la suite
24042015

Le 1er Mai Fêtons le Made in France !

http://lc.cx/1ermaimadeinfrance   Nous souhaitons cette année fêter…

Lire la suite
Vous êtes ici : Accueil » Nos actualités » Made in France : Montebourg menace de dissoudre la centrale d'achats publics

Nos actualités

28112013

Made in France : Montebourg menace de dissoudre la centrale d'achats publics

Le ministre du Redressement reproductif estime que «les collectivités locales seront beaucoup plus patriotiques dans leurs achats» qu'un organisme centralisé, comme l'Ugap, qu'il accuse de ne pas acheter suffisamment aux entreprises françaises.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a menacé mardi de demander la dissolution de la centrale d'achats publics, l'Ugap, qui selon lui, n'achète pas assez aux entreprises françaises. «J'ai des remontées de partout. C'est le carnet de commandes du monde entier, sauf de la France, que l'Ugap favorise», a déclaré le ministre devant les présidents de régions qu'il recevait à Bercy.

«Je considère qu'il y a un grave problème patriotique avec l'Ugap», a-t-il poursuivi en précisant qu'il a déjà «convoqué», et qu'il allait «reconvoquer», le président de cet établissement public, créé en 1968 pour gérer les commandes de l'État, des opérateurs et collectivités publics ainsi que des centres hospitaliers.

«Si l'Ugap n'évolue pas, je demanderai sa dissolution au président de la République», a lancé le ministre du Redressement productif. Selon lui, «les collectivités locales seront bien plus efficaces, beaucoup plus patriotiques dans leurs achats» qu'un organisme centralisé «qui ne joue pas le rôle qu'on lui demande de jouer».

Au cours de la même réunion, le président de l'Association des régions de France (ARF), Alain Rousset, a estimé que «la commande publique n'est pas assez utilisée pour tirer notre propre production». Lui aussi s'en est pris à l'Ugap qu'il accuse de «détruire ce qui reste en France de production de matériel médical» en soulignant qu'il n'avait «que des plaintes de la part des petites PME».

Meilleur rapport qualité/prix

Contactée par le Figaro, l'Ugap n'a pas souhaité réagir aux propos d'Arnaud Montebourg. Toute la question est de savoir sur la centrale peut d'avantage «franciser» ses achats qu'elle ne le fait aujourd'hui tout en offrant à l'État, aux hôpitaux et aux collectivités publiques le meilleur rapport qualité/prix. Le tout dans un cadre budgétaire contraint par la nécessité de réduire les dépenses publiques.

En 2012, l'Ugap a réalisé un total de 1,655 milliard d'achats effectués à 74 % auprès de TPE, PME et ETI, françaises à 98 %. Sur les 500 entreprises titulaires de marchés publics, 450 appartiennent à ces catégories très majoritairement «made in France», dont 326 TPE et PME (soit une proportion de 65 %).

Problème: les entreprises françaises sont peu présentes sur certains segments de marchés comme l'informatique, les télécommunications, la reprographie et les consommables qui représentaient 26 % des achats en 2012. Soit le deuxième poste derrière les véhicules (28 %).

Article de Marc Mennessier

source : le Figaro

< Retour

 

Annuaire du Made in France - Engagements en faveur du Made in France - Critères Made in France - Consommateurs Made in France

Rassembler les fabricants français sur un annuaire dédié aux entreprises qui fabriquent en France est un pari audacieux. Madine France, premier annuaire dédié à la fabrication française a choisi de ne pas se focaliser sur le « 100% Made in France » mais de vous informer au plus juste selon des critères bien définis, afin que vous puissiez consommer en toute connaissance de cause, en acheteur lucide et responsable. Nous croyons qu'il est possible de maintenir et de développer notre tissu industriel en unissant nos forces autour d'une action solidaire et citoyenne. Plus de 3000 consommateurs en quête de produits Made in France visitent notre site chaque jour.