Plateforme de la production française
Catégories

14032021

JEMA Journées Européennes des Métiers d'Art.

L'exposition des JEMA 2021 étant de nouveau annulée, vous pourrez visiter mon…

Lire la suite
17122019

Des jeux éducatifs, ludiques et éco-responsables...

Basée à Montpellier (Hérault), l'entreprise française Bioviva…

Lire la suite
28092018

La mode éthique c'est chic !

Chaque année, fin septembre, les plus grands stylistes et les marques de luxe se…

Lire la suite
27092018

Fausses bonnes affaires des magasins d'usine

Notre fidèle correspondant Marc Nécand, a été interrogé…

Lire la suite
11012018

Les directeurs des achats plébiscitent le Made in France !

L'approvisionnement auprès de fournisseurs proposant une production française…

Lire la suite
14012017

La France rayonne t-elle à l'étranger ?

Selon une étude de l’institut CSA, la France rayonne à…

Lire la suite
24042015

Le 1er Mai Fêtons le Made in France !

http://lc.cx/1ermaimadeinfrance   Nous souhaitons cette année fêter…

Lire la suite
24102014

Nouvelles villes chinoises en France : un scandale...

Francis Journot, membre des associations "Vêtements made in France" et "Rendez-nous…

Lire la suite
Vous êtes ici : Accueil » Nos actualités » Montebourg veut « un contrat de filière » pour garantir le secteur de la mode

Nos actualités

10042013

Montebourg veut « un contrat de filière » pour garantir le secteur de la mode

PARIS, 09 avr 2013 (AFP) – Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a dit souhaiter mardi « un contrat de filière » pour la mode et le luxe, destiné à garantir l’avenir d’un secteur symbole du made in France et porté essentiellement par ses performances à l’international. Le ministre avait réuni mardi à la Cité de la mode et du Design les principaux acteurs du secteur, tels que le Comité stratégique de filière (CSF) des industries de la mode et du luxe (rassemblant l’ensemble des professionnels du secteur), les pouvoirs publics ainsi que les organisations syndicales.
Dans un communiqué diffusé à l’issue de cette rencontre, Arnaud Montebourg a salué les résultats à l’exportation des entreprises du luxe et de la filière mode « qui constituent la fondation du made in France ». Il a réclamé toutefois la mise en place d’un « contrat de filière » pour « définir une vision commune » de l’avenir d’un secteur très disparate.
Alors que les grandes marques du luxe affichent une santé presque insolente en période de crise, de nombreux sous-traitants de ces marques ont, ces dernières années, durement souffert des délocalisations, poussant le ministre à faire du made in France un de ses chevaux de bataille.
Ce contrat, engageant la responsabilité de tous les acteurs, reposerait sur cinq axes, a poursuivi Arnaud Montebourg. Tout d’abord, le ministre propose d’établir une « cartographie du savoir faire » afin d’identifier les « maillons industriels fragilisés et permettre leur relance.
Il souhaite également faciliter les recrutements, notamment des jeunes avec un dispositif de recrutement-formation-transmission qui sera expérimenté.
Enfin, le contrat évoqué par le ministre prévoit d’améliorer la sous-traitance, valoriser le made in France (avec une aide à la relocalisation dans l’hexagone) et des mesures de soutien financier pour promouvoir les nouveaux créateurs.
Arnaud Montebourg explique que ce contrat pourra s’appuyer « sur les nombreux outils de soutien publics existants ».

< Retour